AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1.03 - Ghost Machine


Forum sur les séries anglaises
 

Partagez | 
 

 1.03 - Ghost Machine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
numb22z
- Timelady -


Messages : 6177
Age : 29
Localisation : .: bretagne}

MessageSujet: 1.03 - Ghost Machine   Lun 14 Sep - 1:56



Fiche :

Réalisé par : Colin Teague
Ecrit par : Helen Raynor
Titre original : Ghost Machine
Titre français : Machine Fantôme

Acteurs secondaires : John Normington (Tom Flanagan), Ben McKay (Bernie), Christopher Greene (Le jeune Tom Flanagan), Emily Evans (Lizzie Lewis)

Synopsis : Gwen trouve un objet abandonné appartenant à un extra-terrestre, elle est alors hantée par la vision d'un petit garçon solitaire. Tandis que la cellule cherche l'insaisissable Bernie Harris, Owen est victime de visions terrifiantes et certains crimes refont surface...


Quotes :

Captain Jack Harkness: This kid, Bernie. Where does he live?
Toshiko Sato: Splott.
Owen Harper: Splott?
Ianto Jones: I believe estate agents pronounce it, 'Sploe'.

D'autres Ici



Episode Stills


Screencaps
(Clickie)



Sources :
Allociné
IMDB
Chaotic Creative


Merci de ne pas copier cette fiche, ni de poster ses liens ailleurs.

_________________


I can't let you fall down ~"> cREATIVITY iS a dRUG i cANNOT lIVE wHITOUT
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://numb22z.deviantart.com/
Riku Rion
- Fait un pèlerinage jusqu’à Stonehenge -


Messages : 1312
Age : 24
Localisation : 74

MessageSujet: Re: 1.03 - Ghost Machine   Mar 22 Mar - 16:43

Très bon épisode ^^ J'ai adoré son histoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Melyssa
- se délecte de fish custard -


Messages : 2205
Localisation : Hérault

MessageSujet: Re: 1.03 - Ghost Machine   Mer 8 Fév - 17:36

Dans la série "des hauts et des bas", cette semaine nous sommes en haut (donc la semaine prochaine on va se re-casser la binette, que ça veut dire xD)



La première chose qui me plaît dans cet épisode, c'est qu'on a droit à un peu plus d'Owen. Tout le monde n'aime pas Owen, et je comprend qu'on puisse ne pas l'aimer (je ne suis pas sûre qu'Owen lui-même aime Owen pour commencer) mais moi il m'intéresse beaucoup, ce bonhomme, un personnage construit sur plusieurs niveau comme je les aime bien. On peut comprendre son horreur devant la scène de viol, et lui répondre dans le même temps que ce qu'il a fait avec son parfum dans le premier épisode, c'est pas si loin d'un viol. Peut-être que c'est aussi pour ça qu'il réagit aussi violemment. Je ne sais pas. Mais au moins ça n'est pas.. plat. Owen est un personnage en relief. Et c'est intéressant ça. Ca donne matière à fouiller. Donc, disons, yay! Owen.

Dans la foulée on a aussi une jolie introduction au petit numéro d'attraction-répulsion qui va bientôt présenter en vedette Gwen et Owen. Quand il nous tombera dessus, on pourra difficilement dire qu'il est sorti de nul part, celui-là.



La 2e chose que j'ai aimé dans l'épisode, c'est que l'accessoire alien ne soit qu'un prétexte. Potentiellement casse-gueule dans ce genre de série; quand ça foire, ça foire en beauté, mais quand ça passe, ça en devient... poétique (Torchwood et poétique, y a pas, ça colle). C'est très bien passé ici, et c'est doublement bénéfique: on a donc la poésie (si si, j'ai décidé que j'aimais bien ce mot) et ça nous évacue d'emblée et d'une manière plus originale qu'à l'accoutumée ce gadget qui fait voir l'avenir qui finit toujours par se ramener dans toute série s'approchant même de loin de la SF.



Nous voilà donc dans un monde suspendu au dessus d'une faille ouverte sur toutes les horreurs de la galaxie, et ce sont ces bons vieux êtres humains qui récoltent encore une fois la palme de la cruauté. Y a à dire là dessus. Je parie qu'on y reviendra plus d'une fois dans la série (oui bon là forcément c'est faussé comme pari. Mais je parie que je l'aurais parié même sans avoir vu la suite).

Mais on est capable de beau aussi. On est capable d'être Rhys et Gwen qui se courent après en riant, une agrafeuse à la main.



On est aussi capable d'être foutrement érotique avec un flingue à la main. On a déjà vu plus indispensable comme scène mais comme ya beaucoup plus déplaisant à regarder que John Barrowman et Eve Myles, je prend. Mais c'est la dernière scène entre Jack et Gwen, tout à la fin de l'épisode, que j'ai préféré. J'aime bien ce regard que pose Jack sur Gwen. Il essaye de comprendre, sans être tout à fait au point. Ca fait longtemps que Jack n'est plus tout à fait humain, et il évolue dans sa cave entouré d'un Owen et d'une Tosh à la limite de l'autisme et d'un Ianto qui pour l'instant n'en a rien à branler de ce qui l'entoure; donc je comprend qu'il soit fasciné par la banalité de Gwen, avec ses émotions à la con et cette sale manie de tisser des liens avec les gens... une humaine tout ce qu'il y a de plus basique. Et c'est ce qui fait d'elle une pièce unique, dans le monde de Jack.



Forcément on s'attend un peu à ce qu'un jour il la démonte pour voir comment ça marche à l'intérieur et qu'il la remonte de traviole ensuite, mais bon, c'est un gars hein. On s'attend toujours à ce que les gars cassent leurs jouets.
Revenir en haut Aller en bas
http://melyssaintheattic.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1.03 - Ghost Machine   Aujourd'hui à 3:52

Revenir en haut Aller en bas
 
1.03 - Ghost Machine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ghost Machine
» Ghost Machine (2009, Chris Hartwill)
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» [Resolu] fast lane machine -- Ou commander ?
» Bonjour à tous..quelle machine choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Save The Queen :: The Show Must Go On :: Science Fiction :: Torchwood :: Saison 1-
Sauter vers: