AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
[Sherlock] 3.02 - The Sign of Three


Forum sur les séries anglaises
 

Partagez | 
 

 [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
numb22z
- Timelady -


Messages : 6177
Age : 29
Localisation : .: bretagne}

MessageSujet: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Sam 4 Jan - 22:50







Réalisé par : Colm McCarthy
Ecrit par : Stephen Thompson
Titre original : The Sign of Three
Titre français :
Acteurs secondaires: Amanda Abbington (Mary Morstan), ...

Synopsis: Sherlock has to face his biggest challenge yet when he has to give a Best Man's speech at John's wedding. Mortal danger stalks the reception though and somebody might not make it to the happy couple's first dance.








AllonsyGSTQ's 3_02 album on Photobucket









*



Sources:
tvrage
spoilertv.com

Merci de ne pas copier cette fiche, ni de poster ses liens ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://numb22z.deviantart.com/
numb22z
- Timelady -


Messages : 6177
Age : 29
Localisation : .: bretagne}

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Lun 6 Jan - 14:13

ce sera encore un oui et non.

l'épisode est trop figé!
c'est le mariage mais tu passes ton temps à voir mary et john assis à écouter sherlock fait son discours de témoin. c'est limite frustrant de les voir immobiles comme ça quand ils sont dans la salle de réception. heureusement qu'ils ont leur petit moment à la fin, celui en référence au titre de l'épisode  Wink 

il met aussi beaucoup de temps à décoller, avec toutes les allusions de sherlock à des affaires qu'ils ont mené tu te demandes pendant un moment où est-ce que ça va nous amener. il y a un petit côté référence au fait que ACD ait écrit plein de petites histoires/enquêtes mais à par ça, ça fait un peu remplissage. et j'avais franchement peur que ce soit que des petites anecdotes qui soient évoquées tout au long de l'épisode sans que l'on n'est une véritable histoire. heureusement au bout d'un moment ça change un peu pour se mêler à la scène du mariage présent.

il n'y a qu'à ce moment là que j'ai ressenti ce que l'on avait comme dynamique habituellement. sherlock c'est bon quand c'est de l'enquête sur l'instant avec de la tension, etc
et donc pour ce qui était de trouver la personne parmi les invités qui allaient se faire tuer et le pourquoi du comment là c'était bien!!

j'ai trouvé de très mauvais goût certaines lumières et couleurs - tout ce qui est limite fluo et pétant  silent 
que ce soit les scènes de bars où ils boivent des coups de trop ou à la fin la façade de la salle de réception en lumière fushia, etc
c'est moche, ça fait cheap et ça colle pas du tout avec l'ambiance de la série!

je suis contente il y a des bons petits moments entre sherlock et john, des comme on aime qui remet leur amitié à la surface et ça manquait terriblement! comme celui où ils sont sur le banc à attendre la relève du garde ou d'autres dans l'appartement de baker street! j'adore même le moment où c'est john qui demande à sherlock de trouver une affaire, ou celui où sherlock fait ses pliages et dit qu'il les a appris sur youtube Smile

mais toute la partie où ils sont complètement bourrés, non!
ça m'a carrément fait sortir de l'épisode et j'ai pas trouvé ça drôle du tout!
j'ai passé tout le temps où ça durait à plutôt me demander si c'était possible de voir ce genre de comportement par rapport aux personnages (pour john rien d'impossible mais pour sherlock ça passe mal). et ça m'a plus mis mal à l'aise qu'autre chose de voir ça.
il y a juste le petit moment où ils sont de retour à baker street dans les escaliers qui est mignon <3

et j'aime le départ de sherlock quand la soirée n'est pas finie et qui ramène aux paroles de mme hudson plus tôt dans l'épisode à john (je crois).


en tout cas c'est à 90% le jeu de benedict cumberbatch en sherlock qui tient les rênes de l'épisode! on ne peut pas lui enlever qu'il fait un plus que bon travail!! même si je ne suis pas toujours d'accord avec la manière dont est joué le personnage à certains moments.
ce n'est que mon avis mais c'est comme si ça n'était pas évident de faire évoluer un tel personnage et qu'il prenait donc par moment des routes pour expérimenter certains comportements qui peuvent sembler sortir trop loin du personnage.
ça donne surtout l'impression que sherlock sait qu'il joue du sherlock et donc il en joue et ça enlève le côté naturel de son comportement qui était d'être ce qu'il est sans en être complètement conscient!

mon grand plaisir restera toujours de regarder martin freeman jouer et apporter ses petites mimiques, et autres au personnage de john! mon petit bonheur de visionnage  lover 


d'habitude on crit aux séries de ne pas rester confinées dans un truc unidimensionnel, qu'on veut de l'évolution, etc mais honnêtement pour sherlock ça ne serait pas limite le contraire. toujours avoir des enquêtes bien ficelées comme dans les deux premières saisons et à la fois garder la manière d'être du personnage. ça ne veut pas non plus dire répétition et rien de neuf mais plutôt de rester dans un certain cadre, une certaine ambiance qui colle à la série et pas d'essayer des drôles de choses.
ou alors faire évoluer les personnages mais de manière mieux amenée et plus subtile, il y a moyen de le faire! il suffit de réfléchir deux minutes pour y arriver.

ce qui me manque et déjà évoqué plus haut, c'est d'être immergé avec les personnages au cours d'une grande enquête et de la vivre à l'instant présent en même temps qu'eux! pour moi sherlock c'est ça et ce dont j'ai envie!

_________________


I can't let you fall down ~"> cREATIVITY iS a dRUG i cANNOT lIVE wHITOUT
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://numb22z.deviantart.com/
Hélène
*Chevalier de la Table Ronde*


Messages : 4118
Age : 26
Localisation : Nantes/La Gacilly

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Lun 6 Jan - 15:04

je suis entièrement d'accord avec toi DD, ça me manque aussi ce bel esprit qui caractérisait la série des 2 premières saisons Wink.

comme toi, j'ai trouvé par moment que Benedict "surjouait" => autant dans la S2 ses excursions dans son mind palace se faisaient tout en douceur, autant là on a l'impression qu'il force le jeu sur les grimaces...
en revanche sans John, Mary, Mrs Hudson, Molly, Lestrade je pense que cet épisode serait une belle catastrophe Very Happy Peronnellement, je me suis ennuyée pendant ses 90min comme jamais je ne m'étais encore ennuyée devant Sherlock, c'est quand même triste ça Sad
ils étaient à 3 dessus pour l'écriture, et bah franchement on ne dirait pas... ou alors si et c'est exactement pour ça que cet épisode est si brouillon, ils nous ont mis leurs styles si différents bout à bout et "démerdez-vous avec ça" Rolling Eyes

je me répète je le sais, mais j'ai de plus en plus l'impression que ces épisodes sont plus là pour plaire aux fans qu'autre chose tellement ils sont si éloignés des saisons précédentes... ou alors c'est juste moi qui suis blasée plus rapidement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
numb22z
- Timelady -


Messages : 6177
Age : 29
Localisation : .: bretagne}

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Lun 6 Jan - 15:50

Hélène a écrit:
comme toi, j'ai trouvé par moment que Benedict "surjouait" => autant dans la S2 ses excursions dans son mind palace se faisaient tout en douceur, autant là on a l'impression qu'il force le jeu sur les grimaces...
en revanche sans John, Mary, Mrs Hudson, Molly, Lestrade je pense que cet épisode serait une belle catastrophe Very Happy
oui ils sont très importants les personnages, ne serait-ce que par ce qu'ils apportent quelques petites touches tout au long de l'épisode!
et quand je dis 90% de bc/sherlock c'est parce que c'est imposé par l'écriture du scénario que c'est visible que l'histoire repose en trop grande partie sur le personnage.

ça m'aurait bien plu d'avoir un peu moins de sherlock tout le temps sur le devant - c'est surtout imposé dans la forme, à cause de la place son discours - et plus des autres personnages. parce que c'est un peu monotone d'avoir qu'un personnage et que les situations intéressantes se créée grâce à la combinaison de plusieurs d'entre eux ensemble.

dans la construction de l'épisode ce qui est un peu dérangeant c'est qu'au début quand on voit les petites enquêtes illustrées à l'image on revient vite au mariage et après quand elles deviennent plus longues et ça fait limite bizarre de se retrouver au milieu des convives dans une salle jaune pétante qui saute aux yeux comparé aux décors qu'on à vu avant ^^

_________________


I can't let you fall down ~"> cREATIVITY iS a dRUG i cANNOT lIVE wHITOUT
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://numb22z.deviantart.com/
Hélène
*Chevalier de la Table Ronde*


Messages : 4118
Age : 26
Localisation : Nantes/La Gacilly

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Lun 6 Jan - 17:41

c'est clair !
moi j'aurais préféré plus de John/Mary, c'est vrai quoi, c'est LEUR mariage bordel, mais non y'en a encore et une fois de plus QUE pour Sherlock... Ca devient lourd à la fin, certes la série porte son nom, mais quand même, 10min de vrai John/Mary sur les 90 que dure l'épisode ça n'aurait fait de mal à personne Sad... Et en plus ça nous aurait changé de Sherlock, Sherlock, Sherlock, Sherlock.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Tiadeets
- apprend l'identité de River Song -


Messages : 3178
Age : 20

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 0:06

Bon alors j'ai pondu un long pavé qui est en fait plus une dissertation sur Sherlock et je me rends compte maintenant que j'avais effectivement loupé des choses à la fin. (Ajoutons-le donc ici l'air de rien) Les petits commentaire des Mrs Hudson, Molly, Lestrade sont vraiment les bienvenus, ça fait plaisir des les voir. Et c'est vrai qu'il aurait été bien agréable que tous (y compris le couple Mary/John) ait une place plus importante dans l'épisode.

Que dire de cet épisode ? Et bien tout d'abord, contrairement à l'épisode de la semaine dernière où on pouvait reprocher à Mark Gatiss son écriture parfois brouillonne, le fait que les fangirls et les théories prenaient trop de place (même si les théories en elle-même et les idées étaient bonnes, leur mise en place, etc. ce n'était pas ça), le montage parfois hasardeux et comme on l'a remarqué plus tard dans la semaine, la réalisation en dessous de ce que l'on a connu (notre petit réalisateur Paul McGuigan n'étant pas là pour cette saison). Contrairement à l'épisode de la saison dernière disais-je, on retrouve un format plus classique et bien qu'il diffère de ce qu'on a pu voir, on voit vers la fin de l'épisode qu'en fait tout se recoupe d'habile manière et on retrouve ce que l'on aime.

La présentation de l'intrigue où tout tourne autour du discours de Sherlock est vraiment bien trouvé, c'est plutôt original et permet d'avoir en même temps des intrigues policières comme on les aime tant et la vie de nos compères qui suit son cœur. Du côté intrigue policière pour commencer, j'ai retrouvé ce qui me plait tant dans Sherlock. Certes ce n'est pas une intrigue qui prend tout l'épisode comme pour The Hounds of Baskerville ou A Scandal in Belgravia, mais comme quelqu'un l'a justement fait regardé, c'est un schéma presque identique à celui que l'on trouve dans The Great Game. Pour ceux qui se plaigne que tout change...
L'idée du garde qui se sent observé et finit par être tué comme répétition du meurtre du chef de John en lien avec les femmes qui croient sortir avec un fantôme (il faudra me réexpliquer cette partie d'ailleurs, je n'ai pas tout compris), c'est presque brillant je dois dire. Ça s’emboîte comme des matriochkas et j'adore ça (même s'il faudrait que je le revois pour tout saisir, ce qui est une bonne nouvelle en soi (non parce que lorsque je regarde Agatha Cristie's Poirot, heureusement que ma mère me fait la traduction de l'explication après parce que j'ai du mal (lorsqu'on regarde en français (non, mais je précise que ce n'est pas un problème de langue))). La façon dont c'est "incrusté" au discours est vraiment bien fait.

D'ailleurs, toute cette idée de faire "l'extrait" -> "le discours pour raconter l'extrait en plus concis" est une belle trouvaille. Lorsque l'on compare les deux, je trouve ça très mignon. D'ailleurs tout le discours est mignon et très émouvant. Ce que certains reprochent à cet épisode, c'est le fait que Sherlock ait changé. Bon déjà premier point, entre la fin de la saison 2 et le début de la saison 3, deux ans ont passé, ensuite, Sherlock revient en novembre et le mariage a lieu en juillet (il suffit d'aller voir sur le blog de John) et durant ces deux ans et demi, Sherlock (et John durant le même coup, mais je traiterais de son cas plus tard) a changé, c'est normal, tout le monde change. Il y a deux ans, je n'étais absolument pas la personne que je suis aujourd'hui, par rapport à mes goûts, mon assurance, mais aussi par rapport à mon ouverture sur le monde et sur les autres. Je suis bien loin du cas de Sherlock, mais on va dire que l'empathie et donc le tact, l'expression de mes émotions, ce n'est pas ce à quoi je suis le plus douée. En deux ans et demi, je suis passée du niveau 0,5 au niveau 1,5 (sur une échelle très haute), c'est peu, mais si on compare à Sherlock, c'est également ce qui lui arrive.
Pendant deux ans, il s'est retrouvé livré à lui-même, il a régressé comme on a pu le voir dans The Empty Hearse, ou plutôt il n'a pas avancé et tous les progrès qu'il était en train de faire furent réduits à néant. Ensuite il est revenu et plus de six mois sont passés par là. On ne les a pas vu passé, à peine une semaine s'est déroulé par chez nous, mais il a retrouvé ses amis, son univers et un John avec qui il a retrouvé ses habitudes ainsi qu'une Mary attentionnée et qui s'est trouvée une place toute seule comme si elle avait toujours été là. Bien sûr que cela l'a fait grandir. Lorsque l'on trouve sa place, non seulement on grandit dans sa tête, mais on s'ouvre plus et on prend confiance. Sherlock a déjà une grande confiance me direz-vous. Sherlock a une grande confiance en ses capacités et donc en lui par ce biais, certes. Mais à part Mycroft (qui n'était pas forcément d'un grand secours), il n'a pas forcément eu une famille qui lui a permis de se sentir suffisamment à sa place pour se laisser plus aller et vivre. On le voit dans les premières saisons, on dit qu'il devient plus humain, je dirais surtout qu'il vit enfin avec les autres et non plus à côté des autres et il trouve John (et aussi les autres, mais son catalyseur, c'est John) qui lui permet de plus s'ouvrir, de plus se "laisser aller". Là, alors qu'il revient, il trouve John, mais aussi Mary qui sans être le pendant féminin de John est "parfaite", il peut s'appuyer sur une vrai famille qui ne le juge pas et qui lui permet de faire les choses à son rythme (il n'y a qu'à voir le coup de la dernière affaire avant le mariage, on dirait une maman qui manigance avec ses deux petits garçons sans qu'aucun des deux ne s'en rendent compte) et ça l'aide vraiment.
Lors de son discours, on retrouve le Sherlock qui peut être lourd et qu'on doit surveiller à tout instant pour ne pas qu'il nous mette la honte (à cause de ses idées qui feraient fuir n'importe qui et qui à le tact d'une huître (toi aussi, invente des expressions)) et celui qui est paralysé à l'idée de parler de lui et de son meilleur ami (celui qu'il n'avait jamais conçu parce qui voudrait de lui et lui qui voudrait-il) parce que ce n'est pas là où il est le plus à l'aise. Mais on trouve aussi celui qui a évolué et qui peut malgré ce que j'ai dit précédemment parler avec son cœur et dire des choses qu'on peut qualifier de plus humaine, mais qui viennent du cœur. Sherlock n'est pas un sociopathe, c'est un enfant, vous pouvez relire ce que je viens de dire, regarder encore une fois les épisodes ou même simplement acquiescer parce que vous vous en étiez déjà rendu(e) compte, mais Sherlock est un enfant. Il a besoin de grandir et cela se fait avec le temps dans un cadre où il peut s'épanouir.
Tout ça pour dire que non, je ne trouve pas que cet épisode soit complètement ooc concernant Sherlock et qu'il ait trop changé, c'est pas normal, ce n'est plus un personnage original. Sherlock n'est pas un personnage d'un tableau de Poudlard qui ne change pas (encore que ce ne soit pas forcément vrai, mais passons), c'est un Homo Sapiens qui a de grandes capacités mentales, mais sur de nombreux autres plans est un enfant. Ce n'est pas parce qu'il grandit qu'il en devient moins spécial ! Au contraire, il en devient plus mature et il pourra sûrement résoudre plus d'enquêtes parce qu'il verra les choses d'une autre manière. Si la seule raison pour laquelle vous regardez Sherlock, c'est pour voir un être de foire qui résoud des enquêtes, c'est vraiment dommage pour vous parce qu'il a tellement plus derrière cette série que cela.

Bon après tout ça, passons rapidement à John et à Mary. Je ne vais pas m'attarder des heures sur nos deux amoureux. John, comme Sherlock a changé (ça, ça ne semble choquer personne... Ah, mais suis-je bête, lui il nous ressemble déjà donc on le voit pas, il est ordinaire), pas forcément autant que lui, ni de manière aussi spectaculaire, mais il ne faut pas oublier que lorsqu'il se rencontre, ils leur manquent quelque chose à tout deux. Sherlock grandit et John se répare.
Mary, quant à elle, et bien, il n'y a pas grand chose à dire. Le personnage est extrêmement bien écrite, bien joué (Amanda Abbington, superbe) et je pense qu'elle est bien en route pour devenir un de mes, sinon mon, personnages préférés. C'est vraiment une très bonne addition à cette saison et j'espère vraiment qu'ils ne vont rien lui faire dans le prochain épisode (je le sens gros comme une maison le problème la concernant pour la fin du prochain épisode. J'espère que ma chance continuera et que comme d'habitude, j'ai tord...).

Bon en bref, parce que je m'étale et que de toutes façons, même si j'avais d'autres points dont j'aurais aimé parler, je les ai oublié (et que je me suis déjà bien étalée), j'ai vraiment beaucoup aimé cet épisode et j'espère que des personnes qui ne l'ont pas du tout aimé vont lire ceci et peut-être reconsidérer leur position.

Hâte d'être à dimanche prochain parce que l'épisode s'annonce être plein d'action avec de très bonnes choses (et Lars Mikkelsen !), même s'il signe la fin de la troisième saison et le début d'une longue pause. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lapetiteserievore.wordpress.com/
numb22z
- Timelady -


Messages : 6177
Age : 29
Localisation : .: bretagne}

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 1:29

tu fais bien de donner les informations sur le temps entre les histoires, ça n'explique pas tout mais ça aide à mieux situer quelques trucs et prendre un peu de recul ^^

mais comment tu peux faire comprendre à ton cerveau qu'il s'est passé des mois d'intervalles dans l'histoire quand il s'est écoulé que quatre jours entre la diffusion des deux épisodes?  scratch 

ça pique grandement la curiosité d'en savoir plus sur cette période de temps et ça doit expliquer toutes les affaires que l'on voit exposées dans l'épisode!
du coup ça m'aurait drôlement intéressé de voir la suite des retrouvailles du premier épisode entre john et sherlock, l'affaire qu'ils auraient résolu juste à la suite de ça, pour les voir reprendre leurs marques petit à petit et en arriver à cet épisode.

ça manque de contexte tout ça, il faut donner des indices, des idées à l'écran pour vraiment nous plonger dans l'histoire d'une bonne manière parce que de but en blanc c'est un peu rude.

pour le gap de deux ans, on a eu assez de temps pour imaginer la coupure dans sa vie (c'est pas non plus tout à fait évident de savoir comment il a pu occuper son temps sur une si grande période) et sherlock est tellement à part/unique dans sa manière de penser, d'agir que ça n'est pas non plus évident de résoudre soi-même les pièces du puzzle et savoir si c'était dur pour lui de reprendre ses habitudes et être optimum en tant que détective où alors si c'est revenu en un claquement de doigts (dans le premier épisode on a un peu la réponse).

si on prend la forme de l'épisode toute seule, oui c'est original et très bon. introduction avec le mariage et ensuite les affaires amenées pendant le discours du témoin pour enfin faire rejoindre les deux et ramener l'action seulement racontée jusqu'à maintenant dans le présent mais avec des d'ajustements sur le contenu un peu partout durant l'épisode et j'aurais adoré.

_________________


I can't let you fall down ~"> cREATIVITY iS a dRUG i cANNOT lIVE wHITOUT
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://numb22z.deviantart.com/
Tiadeets
- apprend l'identité de River Song -


Messages : 3178
Age : 20

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 8:21

Ah non, mais comme je l'ai dit ailleurs, pour tout ce qui est du fond, je suis plutôt d'accord qu'il a quelque chose qui cloche et j'espère qu'ils vont réussir à nous éblouir avec le dernier.

Mais sinon, je suis d'accord avec toi, on nous montre des scènes de vie, mais on a pas l'entre-deux, je ne sais pas ce qu'ils auraient dû faire, mais ils auraient sûrement dû faire autrement. Avec pour l'épisode de reprise, le faire après leurs fiançailles et prendre peut-être un peu moins de temps pour les retrouvailles au sens propre et ainsi nous montrer comment il réévolue dans le temps, ça aurait amené à une autre dynamique dans cet épisode. Je ne vais pas refaire l'épisode, mais je suis également d'accord qu'en changeant quelques petites choses, on aurait pu avoir beaucoup mieux. Après, je trouve que cela n'est pas trop mal (et il n'y a pas eu de moments où je me suis dit "Oh non, ils n'ont pas osé" comme pour le premier, même si je rejoins ce que j'ai pu lire, la scène où ils sont bourrés est trop longue et invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
http://lapetiteserievore.wordpress.com/
Hélène
*Chevalier de la Table Ronde*


Messages : 4118
Age : 26
Localisation : Nantes/La Gacilly

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 9:34

Moi c'est exactement ça mon problème, le temps qui passe ! On sait tous que Moffat est un grand amateur d'ellipses, mais à force de trop en utiliser partout, ça devient vite gonflant.
Dans l'épisode 1, tout allait beaucoup trop vite... Moi je m'attendais à voir notre duo reprendre doucement leurs marques entre eux, réapprendre à travailler ensemble et à se faire de nouveau confiance ; car y'a pas à dire, si votre meilleur ami vous faisait croire qu'il était mort pendant 2 ans pour revenir après comme une fleur, 2/3 baffes ne suffiraient pas à effacer tout ça, or là, c'est un peu limite ce qu'il se passe, certes John résiste un peu au début mais bon ça tiens une journée quoi Rolling Eyes...
Ici, on voit le temps qui passe via les déboires de Lestrade (qui ne servent d'ailleurs qu'à ça on dirait car aussitôt que notre détective arrive à l'écran on en oublie complètement les braqueurs... Saura-t-on un jour si Donovan a réussi à les attraper ? A mon avis non mais bon c'est pas comme si c'était la première fois que Mofftiss nous laissent en plan Very Happy), et je trouve qu'il manque encore quelque chose, comme vous je ne sais pas quoi, mais je ne perds pas espoir, peut-être que le 3ème épisode sera écrit en respectant un peu plus l'esprit de la série Wink(parce que détruire en 2 épisodes ce qu'il en a fallut 6 pour instaurer c'est un peu triste je trouve).


Tiadeets a écrit:
Si la seule raison pour laquelle vous regardez Sherlock, c'est pour voir un être de foire qui résoud des enquêtes, c'est vraiment dommage pour vous parce qu'il a tellement plus derrière cette série que cela.
Alors là je ne suis pas d'accord, Sherlock n'a jamais été un être de foire avant, donc je ne vois pas pourquoi il le serait plus maintenant Very Happy. Sherlock est quelqu'un d'une très grande intelligence, très maladroit quand il s'agit d'être "humain", mais un personnage de foire ? Ça jamais ! Par contre, il reste un très grand détective, ou du moins il est censé le rester, car quand deux épisodes de suite tu résous l'enquête 15 ans avant lui tu commences un peu à te poser des questions Razz. Donc soit c'est moi qui regarde trop de policier, soit les scénaristes ont perdu leur génie durant ces deux dernières années Very Happy.
Personnage de foire, personnage de foire... nanmého, d'où que tu insultes mon détective préféré depuis le collège ?? lol! Rha ces jeunes, aucun respect pour les détectives de 160 ans mdrgreen.
Revenir en haut Aller en bas
Tiadeets
- apprend l'identité de River Song -


Messages : 3178
Age : 20

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 18:58

En fait, c'est en réponse à ce que j'ai lu d'une personne sur un autre forum qui m'a un peu énervé (d'où le long speech xD), mais je suis d'accord avec toi de ce côté-là. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lapetiteserievore.wordpress.com/
Hélène
*Chevalier de la Table Ronde*


Messages : 4118
Age : 26
Localisation : Nantes/La Gacilly

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 21:02

hehe, oui j'imagine bien qu'on a pu dériver sur pas mal de sujets au final, mais j'adore ça, c'est trop cool, enfin des opinions qui diverges, enfin du débat argumenté et intelligent... Raaaaaaahhhhh ça m'avait manqué tiens Very Happy(prenez-vous ça dans la face, bande de moutons fangirls extrémistes à la noix cheers!)
Revenir en haut Aller en bas
Tiadeets
- apprend l'identité de River Song -


Messages : 3178
Age : 20

MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Mar 7 Jan - 21:11

Ca me fait du bien d'écrire comme ça en plus, même si à l'avenir, je devrais penser à faire des plans. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lapetiteserievore.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sherlock] 3.02 - The Sign of Three   Aujourd'hui à 3:51

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sherlock] 3.02 - The Sign of Three
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peterson Sherlock Holmes (Original). Laquelle est la plus belle?
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes & Edimbourg
» Sherlock Holmes
» Sign' By Yoru / Akuzo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Save The Queen :: The Show Must Go On :: Thriller :: Sherlock :: Saison 3-
Sauter vers: